Questions / Réponses

Retrouvez ici les questions les plus fréquentes :

Je suis parent :

  • Je ne suis pas allocataire. Est-ce que mon enfant peut quand même bénéficier d’une aide au logement ? Oui. Votre enfant peut faire une demande d’aide au logement à titre personnel. Seuls ses éventuels revenus sont pris en compte pour le calcul de son aide. Votre enfant aura donc son propre numéro allocataire.
  • Je suis allocataire. Est-ce que l’aide au logement de mon enfant va avoir un impact sur le montant de mes allocations ? Oui . Si votre enfant perçoit l’aide au logement, il possède son propre dossier allocataire, il n’est donc plus considéré à votre charge. Vos prestations familiales seront recalculées. Il est important de déclarer son départ de votre foyer depuis votre espace Mon compte, rubrique « mon profil » afin d’éviter un trop perçu.
  • Mes revenus sont-ils pris en compte pour le calcul de l’aide au logement de mon enfant ?  Non. Les revenus des parents ne sont jamais pris en compte pour le calcul des aides au logement attribuées aux étudiants.
  • Mon enfant est mineur, peut-il effectuer une demande d’aide ?  Oui, il peut faire une demande d’aide à son nom. Après la demande, il possèdera son propre dossier allocataire et ne sera donc plus considéré à charge pour vos parents.

Je suis étudiant(e) :

  • Je suis étudiant(e) salarié(e) ou en contrat d’apprentissage, je peux quand même toucher une aide au logement ?  Oui. Rendez-vous sur le simulateur pour estimer vos droits en fonction de votre situation. Attention, si un droit est détecté, vous devez faire la demande qu’à partir de votre emménagement.
  • Je suis boursier(e), est-ce que je peux avoir droit à une allocation logement ? Oui. Les étudiant(e)s boursier(e)s peuvent bénéficier d’une aide au logement. Si vous êtes hébergé par le Crous, vous devrez fournir une attestation. Si vous travaillez, vos revenus seront également pris en compte pour le calcul de votre aide.
  • Peut-on bénéficier d’une aide en cas de colocation ? Oui. En cas de colocation (même avec votre frère ou votre sœur), le loyer pris en considération pour le calcul de l’aide est divisé en fonction du nombre de colocataires. Chaque colocataire doit avoir un bail à son nom indiquant le montant de la part de loyer à payer.